Skip directly to content

Historique

La colonisation de l’île par les différentes souches de truite

"D'après Alain Gauthier et Patrick Berrebi"

Il est habituel d’expliquer l’existence de trois formes de truites communes dans l’île par des arrivées successives, décalées dans le temps. Cette affirmation d’apparence simple, voire simpliste, pose en réalité de nombreuses questions pour des animaux dulçaquicoles.

Le premier problème à résoudre concerne l’ordre d’arrivée de ces populations

Il est évident que les truites atlantiques, de même que les truites arcen- ciel, sont d’introduction très récente et correspondent aux opérations de repeuplement à partir d’alevins ou d’oeufs.

Les poissons d’eau douce de Corse

"D'après Alain Gauthier et Patrick Berrebi"

La faune des poissons d’eau douce de Corse est actuellement composée de 32 espèces dont 12 sont autochtones (la truite de rivière – méditerranéenne et corse, la blennie, l’anguille, l’épinoche, l’alose feinte, l’athérine…) et 20 introduites (le chevaine, le gardon…).

Dans ce peuplement, on peut distinguer les espèces vivant exclusivement en eau douce (holobiotique ou dulçaquicoles) comme la truite, et celles vivant à la fois dans les eaux douces et les eaux salées (amphibiotiques) comme le mulet, l’alose…

Espèces autochtones

  • Dulçaquicoles : la